Rencontre Utopik avec Philippe Leroux

Les chemins de Philippe Leroux et de l'Ensemble Utopik se croisent à nouveau, 12 ans après la Rencontre Utopik de 2009...

Dans le cadre de la création mondiale de son opéra "L'Annonce faite à Marie", dont la première représentation aura lieu au Théâtre Graslin le dimanche 9 octobre, l'Ensemble Utopik donnera en concert la veille, le samedi 8 octobre, un programme autour des oeuvres de Philippe Leroux.

Le programme est construit autour de l'oeuvre iconique du compositeur VOI(REX) - lire VOIR, VOIE, VOIX - pour ensemble instrumental, voix et électronique, avec la chanteuse Donatienne Michel-Dansac.

"Écrite en 2002, VOI(REX) a été composée à partir de poèmes de Lin Delpierre, extraits d’un recueil intitulé Le testament des fruits, qui ont été librement agencés voire parfois mélangés. Si le sens du texte demeure assez souvent perceptible et sert l’expression globale de la pièce, sa structure conditionne également certains aspects de cette dernière. Les poèmes sont également employés comme matériau phonétique et suggèrent de nombreux figuralismes répartis tout au long de la pièce. La calligraphie des lettres elle-même, dans le prolongement de ces sortes d’archétypes mélodiques que sont les formes d’ondes, est utilisée comme génératrice de modèles rythmo-mélodiques et de trajectoires spatiales. Enfin, certains mouvements scénographiques empruntent aux poèmes des gestes d’écriture et de ponctuation."

En écho à VOI(REX), une autre pièce pour ensemble ludique et virutose, AAA, composé à partir du matériau d'une oeuvre pour clavecin de Rameau, "La Poule":

"Écrite en 1996 pour flûte, clarinette, violon, alto, violoncelle, piano et percussion, cette pièce est à l’origine une instrumentation de Image à Rameau, œuvre composée pour quatre contrôleurs à vent MIDI (instruments électroniques). L'idée de départ est de transposer au domaine instrumental des comportements musicaux issus du monde des sons électroniques, en respectant strictement la partition initiale.
Mais comme dans tout projet de ce genre, il y a évidemment débordement du cadre, en ce sens que la nouvelle pièce acquiert une réelle autonomie. En effet, les modes de jeu instrumentaux induisent une musicalité qui n'est pas contenue dans le modèle électronique. J’ai souhaité, entre autres, retrouver certaines sonorités familières de mon adolescence, lorsque je jouais du jazz. Si la forme et la structure globale de la pièce restent identiques, en revanche il n'en va pas de même du langage musical lui-même. Dans un cas, l'oreille s'attache surtout aux timbres, aux morphologies dynamiques et aux couleurs harmoniques tandis que dans l'autre, le sentiment d’unité sonore que provoquent les sons connus de flûte, de clarinette, de violon… ainsi que la prédominance des hauteurs, privilégient l’aspect syntaxique. Dans les deux pièces, il s'agit bien de la même musique, mais elle n'exprime pas la même chose. Le motif initial, développé tout au long de l’œuvre, est extrait de la pièce de clavecin « La poule » de Jean-Philippe Rameau."

Deux autres pièces de Philippe Leroux au programme, "Ma Belle, si tu Voulais", pour voix seule et "Histoire ancienne", pour guitare seule.

Concert samedi 8 octobre, 17h, Auditorium Debussy, Conservatoire de Nantes

Ensemble Utopik

Michel Bourcier, direction

Marie-Violaine Cadoret, violon
Loïc Massot, alto
François Girard, violoncelle
Marion Constant, flûte
Laurent Berthomier, clarinette
Ludovic Frochot, piano
Bruno Lemaitre, percussions

Solistes

Donatienne Michel-Dansac, voix
Caroline Delume, guitare

Ingénieur son / informatique

Hervé Herrero


Actions pédagogiques

  • jeudi 22 septembre, 14h-16h, 2 concerts pour les classes à Horaires aménagés
  • jeudi 22 septembre, 19h30, Concert commenté tout public animée par Michel Bourcier, en présence du compositeur et des musiciens de l'Ensemble Utopik.


Donatienne Michel-Dansac, soprano

Dès l’âge de 7 ans, Donatienne MICHEL-DANSAC étudie le violon et le piano, entre à la Maîtrise de l’Opéra de Nantes et ne quitte plus la scène depuis lors. Elle se produit dans les répertoires baroque (Les Arts Florissants), classique et romantique sous la direction de chefs tels que FX Roth, D.Barenboim, S.Cambeling, E.Pomarico, P.Rundel, W.Christie…mais également dans l’opérette et la comédie musicale.
A l’âge de 21 ans elle interprète Laborintus II de Luciano Berio sous la direction de Pierre Boulez. Cette rencontre mémorable lui ouvrira sa passion pour le répertoire d’aujourd’hui. Elle est invitée au Théâtre du Châtelet, Teatro Colòn de Buenos Aires, Carnegie Hall de New York, Musikverein de Vienne, ElbPhilharmonie-Hambourg, Boulezsaal-Berlin, Philharmonie-Berlin, Opéra de Munich, Theater an der Wien, Opéra de Paris, Philharmonie-Paris, Philharmonie-Cologne notamment.
Ses enregistrements ont obtenu de nombreux Prix de la Critique internationale. Elle est membre du jury de sélection de la Villa Medici, enseigne à l’IMD de Darmstadt, à l’Opéra-Studio du Teatro Argentino de La Plata, Regent Lecturer à l’UC de Berkeley et régulièrement invitée à l’Université Mozarteum de Salzbourg.. Elle mène aussi une carrière de comédienne au théâtre (Olivier Cadiot, Céline Minard, Umberto Eco, William Kentridge, Jean-Claude Cotillard, Macha Makeïff et Jérôme Deschamps) et au cinéma (Philippe Beziat, Erik Bullot). Elle est conseillère à l’écriture vocale auprès des compositeurs et metteurs-en-scène pour le théâtre (Ivo Van Hove, Célie Pauthe, Jean René Lemoine…)
Professeure au CNSAD de Paris, elle est directrice artistique de la compagnie À vive allure, structure pour la production de spectacles, lectures et performances. Elle est Chevalier des Arts et Lettres du Gouvernement français. En 2016 l’Académie Charles Cros lui a décerné le Grand Prix in Honorem pour l’ensemble de sa carrière. En 2023, elle se produira notamment à la Ruhr Triennale, avec le Philharmonique de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle, à la philharmonie de Luxembourg, au Loewe theater de New York…

Liens internet:
Les grands entretiens (5 entretiens)
Le portrait contemporain
Kurt Weill-Lustucru